19 juillet 2019

Des oeuvres de TEURK dans des halls d'immeubles à La Grande Borne !


Projet en partenariat avec Les Résidences

L'artiste TEURK est venu en repérage en juin dernier à La Grande Borne . 








Teurk est un artiste contemporain français qui vit et travaille à Paris. Il puise son inspiration dans l’expérimentation sous toutes ses formes qu’elle soit technique, organique ou chimique. Il trouve le point de départ de son travail plastique et pictural dans ses recherches autour du métal. A travers ses multiples facettes artistiques (sculpture, installation, performance, cinéma, peinture), Teurk interroge les différentes échelles pour explorer l’invisible et bâtir le monumental.

Issu de la génération de graffeurs des années 90, il agit radicalement dans l’espace public et se fait connaître en allant bomber dans des lieux en conflit (Bosnie, Liban, Palestine…) En parallèle, il mène un travail d’atelier où se mêlent expériences chimiques et art métallique autour de son thème de prédilection : le magnétisme. A l’aide d’une disqueuse et d’aimants puissants, il donne corps et âme à des œuvres (sculptures, peintures) singulières, atypiques et modernes qu’il expose en galerie (Bruxelles 2016, Berlin 2015, Paris 2015, etc.).

En 2010, il fonde avec Antoin Delache et Valere Amirault: Chemical Bouillon, un projet expérimental à l’orée de l’art et de la science. A travers l’observation puis la captation vidéo de réactions chimiques, physiques, ou organiques, il découvre et met en lumière des univers invisibles et méconnus. La fluidité offerte par ces techniques, lui permet, à la fois de réaliser des performances live (Villa Medicis en 2017, Danemark en 2018) et de créer des effets spéciaux utilisés au cinéma comme pour de film d’animation Adama sortie en salle en 2015.

Tout au long de sa carrière, Teurk participe aussi à des projets d’installation pour investir des lieux en proposant des architectures chaotiques composées de bois de récupération ou de planche de coffrage. Avec SAMBRE, RUN et plus récemment ANTON, il invente des œuvres abstraites ou figuratives, labyrinthiques et déstructurées, pérennes ou éphémères mais toujours monumentales. La dernière en date, réalisée en binôme avec ANTON, n’est pas moins qu’un gorille en bois de 7m sur 5, exposée lors de la Foire de Toulouse pour l’évènement Safari Urbain. Couche par couche, étape par étape, à la manière de chercheurs, ils réécrivent l’espace en reprenant à leur compte les mots de Gordon Matta Clarck : « Voici ce que nous avons à offrir, la confusion guidée par un but bien précis. »



INSTAGRAM @beton_puzzle






Les halls d'immeubles qui vont accueillir une oeuvre unique : 
1 rue du Labyrinthe, 2 Place de l'Astre, 6 rue des heures, 17 rue de la Grande Borne, 33 rue de la Serpente, 12 rue de la Demi Lune

Une rencontre avec l'artiste et les habitants se concocte le mercredi 25 septembre à de 17h à 19h30 au sein de la loge du gardien au 1 rue du Labyrinthe pour échanger autour des oeuvres ... 


Et un temps inaugural est à noter dans vos agendas le mercredi 16 octobre à 17h !











GRIGNY MAG _ SEPT 2019


En partenariat avec Les Résidences Yvelines/Essonne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire